Le film

Quand Séda et Tiyéda Bawiena sont rentrés à Baga, leur village natal au Togo, il était en ruine, ravagé par des décennies d’exode rural, une économie en faillite et des champs de plus en plus arides. Mais, armés d’une foi inébranlable en la richesse et le savoir-faire de leur terre ancestrale, ils ont fondé le Centre International pour le Développement Agro-Pastoral (CIDAP) qui a révolutionné la vie dans leur communauté.

La Forêt Danse va à la rencontre des femmes qui ont soutenu Séda dès ses débuts il y a 25 ans, et raconte l’histoire de leur triomphe bouleversant. Partant des méthodes ancestrales pour développer de nouvelles techniques d’agriculture durable, les femmes Bakoté se sont émancipées et ont redonné vie à leurs villages. Grâce à elles et au CIDAP, les choses ont changé à Baga : les champs ont produit de meilleurs rendements avec des récoltes plus diversifiées permettant enfin aux villageois de pouvoir manger à leur faim.

Ce documentaire, primé aux festivals internationaux, offre une rare rencontre intime avec des femmes et des hommes exceptionnels, qui ont refusé d’être oisifs alors que l’ignorance et la faim menaçaient d’anéantir leur village. Ils sont alors devenus un modèle d’émancipation autonome.

Riche des sons et couleurs propres à l’Afrique de l’Ouest, La Forêt Danse va au-delà des clichés sur la  pauvreté et la détresse africaines,  pour révéler un monde empreint de dignité et d’espoir – un monde où la forêt danse.

Un documentaire d’une immense fraîcheur sur l’Afrique

- Becky Hawketts, Cambridge Film Festival Daily