Portrait - Tiyéda

Tiyéda

Née à Ténéga (village situé à quelques kilomètres de Baga, dans le nord Togo) en juin 1957 dans une famille polygame de 9 enfants, Tiyéda Bawiena s’installe rapidement à Accra (Ghana) avec ses parents qui préfèrent, comme beaucoup de Nawdba, quitter le Togo encore colonisé.  Son père et sa mère, paysans à la base, apprennent de nouveaux métiers. Lui devient boucher, elle, productrice d’huile de palme. Tiyéda rencontre Séda au Togo, et ils se marient alors qu’elle a 22 ans. Pendant que leur relation s’épanouit, Tiyéda rentre au Togo après son diplôme d’anglais obtenu au Ghana et suit des cours d’initiation au Français à l’Institut Technique de Sokodé. Elle y travaille 1 an en tant que Secrétaire/Dactylographe puis obtient sa licence avant d’aller préparer sa maîtrise à Tours, en France, avec Séda et leur premier enfant.

Après 3 ans de vie en France, un DEA en main, Tiyéda et Séda, bien déterminés, rentrent au Togo en Juillet 1983 par amour pour la vie agricole mais surtout pour mener à bien leur rêve initial d’améliorer les conditions de vie de leur village désérité. Tiyéda occupe d’abord un poste d’enseignante à l’université de Lomé pour subvenir aux besoins de la famille, alors que Séda lance le CIDAP dans son village natal de Baga, malgré le manque de financement et les difficultés initiales. « Séda, lui, est venu seul au village pour commencer à accomplir le projet qu’on nourrissait ensemble : on voulait revenir vivre dans notre milieu, vivre comme les gens de chez nous et prouver à notre communauté qu’il est possible de vivre dignement de la terre »

Tiyéda est, depuis 20 ans, la coordinatrice générale du CIDAP.

A voir impérativement par tous ceux qui sont intéressés par le développement international, particulièrement en Afrique

- Becky Hawketts, Cambridge Film Festival Daily