Portrait - Justin

Justin

Agé de 38 ans, né  à Baga au Togo, Justin Batanta a en poche une maîtrise en philosophie éthique et développement. Issu d’une famille traditionnelle, animiste et polygame, il s’est efforcé de bien réussir ses études pour démontrer que, même en venant d’une famille paysanne dans laquelle personne ne parle le français et n’a fait d’études, l’individu peut exceller. Motivé dès le début par un désir de relever le niveau de vie de sa famille, il s’organise pour subvenir au financement de ses études, prenant  conscience de la pauvreté dans laquelle il est né mais aussi des solutions disponibles.

Il rencontre Séda alors qu’il est encore étudiant. Responsable d’un club de jeunesse et de théâtre, il est parrainé par Séda, « son père spirituel », qui le guide dans des productions théâtrales visant à sensibiliser les jeunes à certains comportements et habitudes sociales, comme les mariages et les grossesses précoces, la déperdition scolaire et la polygamie. Inspiré par le message du CIDAP fondé par Séda, et par l’espoir de promouvoir les populations paysannes en les armant de connaissances et d’outils, Justin rentre au village à la fin de ses études universitaires et se joint au CIDAP, renonçant à un poste plus confortable d’enseignant en ville. Il affirme avoir « choisi de revenir au village pour faire en sorte qu’ensemble nous puissions enclencher le mouvement paysan, parce que c’est le seul combat que je trouvais valable, parce que notre milieu est à 90% paysan. » Aujourd’hui Justin est animateur et formateur au CIDAP. Il est le lien principal entre le CIDAP et les différents partenaires du centre et continue, comme tout membre du CIDAP, à cultiver ses champs ainsi que ceux du centre.

« On ne sera pas riche à la manière des occidentaux, mais, par de petites activités, je crois qu’on peut soulager les peines quotidiennes des populations. »

Un film beau, jubilatoire

- GreenMuse magazine